EOX Frequency

Saison 3 - Débat avec Alexandre Faletta & Gregory Losson (#048)

Episode Summary

Un petit bilan avant, pendant et après Covid. Première partie, en effet ce long épisode vous est proposé en deux capsules Podcast.

Episode Notes

Gregory Losson, gérant d’Archibald. Très vite, l’immobilier lui est tombé dessus. Il a eu tellement de demandes dans l’immobilier qu’il s’est spécialisé dans ce secteur. Quant à Alexandre Falletta (Concrete), recruteur en construction et immobilier, il est un ancien collègue de Michaël qui revient à notre micro pour partager ses pensées autour du recrutement et de la digitalisation.

Recruteur ou conseiller carrière ? 

Grégory se voit plutôt comme un accompagnateur. Il aime cette image de quelqu’un qui a cette main dans le dos de la personne pour l’aider à mieux voir les choses et à l’accompagner dans un processus qui n’est pas tout le temps facile. L’objectif ce n’est pas de changer qui que ce soit. « Mon métier c’est être au courant des opportunités et de le relayer aux bonnes personnes. »

Alexandre, lui, se voit plutôt comme un conseiller. « Mon travail c’est de donner un maximum d’informations concrètes sur l’un et l’autre pour être sûr d’avoir l’image la plus précise possible de la personne du côté de l’entreprise vers le talent et vice-versa. Mon rôle c’est de les conseiller dans les questions à se demander, à l’un et l’autre, et d’aller toucher là où ça fait mal. »

Michaël pense que son métier a 3 facettes :  Recruter, Sélectionner et Intégrer. Un conseiller se doit de pouvoir dire non autant à un candidat qu’à une entreprise. C’est là qu’on fait la différence par rapport à un recruteur, affirme-t-il. C’est ce qui différencie ces trois hommes dans ce podcast. Ils vont plus loin que simplement regarder un CV ou s’arrêter sur un élément qui est écrit dans le CV. Les gens sont en attente de cette nuance.

Les questions taboues, ce qu’est le rôle d’un conseiller / accompagnateur et les changements de paradigme dans la société sont abordés dans la première partie de ce podcast

Texte : Audrey Keller.